Dominique Besnehard, acteur et producteur bien connu, écrit à propos de Philippe Vasseur, dans son livre Casino d’hiver : Ce qui me touche dans sa peinture, c’est la confrontation pas manichéenne des couleurs : des blancs lessivés, des pastels délavés contre des gris et des ocres violents. Les lieux imprécis, les corps immobiles, les vues désertiques avec les chiens errants et hommes assis composent un univers étrange où les ombres, les impressions de vie, les murs forteresses nous entrainent dans un voyage avec nous-mêmes, en tout cas, en ce qui me concerne. Je suis bouleversé par les images peintes de Philippe Vasseur.» Tout est dit, n’est-ce pas ?

Galerie Claudine Legrand, Paris 6e jusqu'au 18 juin 2015.

Retour à l'accueil