bottet04.jpg

 

C’est une chose que de reproduire des fleurs, c’en est une autre de les peindre, d’en restituer l’impérieuse vitalité. Il y faut un art consommé du dessin, la maîtrise de la matière et de la couleur. Nicole Bottet possède cette faculté de saisir du végétal l’imperceptible tressaillement, l’invisible mouvement qui donne à la plante sa personnalité, son caractère. Elle ne manque pas non plus de l’exigence technique qui permet de donner à un thème quel qu’il puisse être, une vraie justification plastique. En 2013, qu’on se le dise, il est encore possible de reproduire les beautés de la nature – des fleurs notamment - tout en s’inscrivant dans une veine contemporaine originale et pertinente.

 

Une exposition à voir à la galerie 48 à Lyon (69) jusqu’au 6 avril 2013.

www.galerie 48.fr

Retour à l'accueil