Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Miroir de l'Art

Le blog de Miroir de l'Art

Les coups de cœur, les coups de gueule, les belles rencontres de Ludovic Duhamel, Rédacteur en Chef du magazine papier Miroir de l'Art.


Bruno Vekemans

Publié par Miroir de l'Art sur 20 Mai 2011, 09:09am

 

l-homme-au-chapeau_2.jpg

 

L’écriture est immédiatement identifiable. Non pas tant grâce aux thèmes abordés, pourtant récurrents - le plus souvent, des portraits d’êtres absorbés par la vie, comme en suspens – mais plutôt l’entremise de cette facture toute particulière qui est celle de Bruno Vekemans, cette façon de confronter l’ombre et la lumière, cette manière de mettre en scène ce permanent duel par des touches savamment maîtrisées, une aptitude à imbriquer les tons déclinés en camaïeu. Ce faisant, Bruno Vekemans flirte avec la gravure et d’une certaine façon avec l’efficacité technique de la Bande dessinée, cette façon de toucher très vite au but, de prendre le spectateur par la main et de lui livrer clé en main un univers insoupçonné. Toutefois, au contraire de cette autre forme d’art, rien de narratif dans le propos du peintre belge. Juste la volonté de représenter le monde en une image plastique, presque sensitive. Il écrit à ce sujet : «ce qui compte pour moi dans la peinture, c’est l’image et non pas le message. Je ne suis pas un artiste engagé. La réalité est plus forte que l’imagination. Le «récit» réside dans la facture – la façon dont la peinture est appliquée sur le support – et non pas dans la représentation qui est selon moi accessoire».

Mais ce qui donne à sa peinture sa redoutable efficacité vient en grande partie de ses dons de coloriste. Sa palette intense joue sur la saturation du bleu, du brun, du noir. Ainsi que l’écrit Peter De Potter : «Bien que puisées dans la réalité et trahissant une activité fébrile, ses œuvres vibrent d’émotion, respirent une grande sérénité et baignent dans un climat franchement intimiste. Ce qui est à nos yeux mélancolique, suspendu dans le temps ou une simple atmosphère est pour Bruno Vekemans synonyme de beauté. Sa palette à elle seule en dit long : ses couleurs hésitent entre la transparence, la fluidité et l’opacité, mais sont toujours intenses et persuasives ». Cette œuvre originale est la preuve flagrante que la peinture a encore de beaux jours devant elle, pour peu que, à l’instar d’artistes de l’envergure de Bruno Vekemans, ceux qui s’en réclament ne sombrent pas dans une imagerie de bon aloi, et parviennent par la puissance de la touche, le jeu des couleurs, à un art aussi personnel, aussi atypique.

 

Exposition visible à la galerie GNG jusqu'au 18 juin

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents