Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Miroir de l'Art

Le blog de Miroir de l'Art

Les coups de cœur, les coups de gueule, les belles rencontres de Ludovic Duhamel, Rédacteur en Chef du magazine papier Miroir de l'Art.


Coup de coeur pour Jean-Michel Fauquet

Publié par Miroir de l'Art sur 1 Mars 2011, 10:13am

Credit-photo-Jean-Michel-Fauquet.jpg 

 

« Poids et mesures de l’obscur » ouvre à la Maison d’art Bernard Anthonioz un nouveau cycle d’expositions monographiques consacrées à des photographes reconnus. Le tout premier photographe de ce nouveau cycle est Jean-Michel Fauquet. L’occasion de découvrir le travail singulier et atypique de cet artiste trop injustement méconnu.

Ainsi que le mentionne le dossier de presse lié à l’exposition depuis les années 1970, Jean-Michel Fauquet fabrique des photographies. Mais peut-on parler pour son travail de photographies ? Dans leur élaboration, la main semble tenir une place au moins égale à celle de l’oeil. Le façonnage et la mise en scène y sont aussi prépondérants. L’instantané disparaît sous la patine, la cire, le crayon ou la plume. Le sujet est tenu à distance respectable même lorsqu’on ne semble donner à voir qu’un simple paysage.

Il est vrai que regarder les photographies de Jean-Michel Fauquet, c’est un peu comme se plonger dans un monde aux reflets sombres, un monde paradoxal, étrange, ré-inventé. Se révèle sous nos yeux, un univers de paysages incertains où l’humain n’a, semble-t-il, pas sa place. On y discerne ainsi des objets issus d’un cabinet de curiosités vaste et inépuisable.

Le travail de Jean-Michel Fauquet ressemble en vérité à celui de l’encyclopédiste. C’est une somme d’outils ou d’instruments, dont on ne perçoit pas forcément l’usage, et desquels émanent une indéniable poésie. On voit par exemple des corsets, des attèles conçues pour redresser des malformations dont on ne se souvient plus.

Une étrange atmosphère émane de cette œuvre dans laquelle les objets font montre d’une présence muette et mystérieuse.

 

A découvrir jusqu’au 6 mars 2011 à la Maison d’art Bernard Anthonioz Nogent-sur-Marne (94) www.mabanthonioz.com

Commenter cet article

Berthoux 13/09/2011 12:24


Les éditions "Pourquoi viens-tu si tard ?"ont édité un livre de 32 photos de Jean-Michel Fauquet (avec des poèmes de Gabriel Peynichou) intitulé INSTANTANES.
Un très beau livre à commander à l'association LAC (lac.association@orange.fr) ou à la librairie Le Cabanon, 14 rue Cotte Paris 11


Miroir de l'Art 13/09/2011 14:39



Merci pour cette info !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents