Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Miroir de l'Art

Le blog de Miroir de l'Art

Les coups de cœur, les coups de gueule, les belles rencontres de Ludovic Duhamel, Rédacteur en Chef du magazine papier Miroir de l'Art.


Rencontre avec Liu Bolin

Publié par Miroir de l'Art sur 14 Janvier 2013, 11:48am

P1080157-B.jpg 

 

Liu Bolin et le n°33 de Miroir de l'Art consacré aux 100 artistes contemporains incontournables (dont il fait partie).

 

Paris centre, jeudi dernier. Hôtel Castille. Cinq étoiles, ambiance feutrée, calme, soyeuse. La sémillante Silvia Mattei, de la galerie Paris-Beijing nous présente Liu Bolin, artiste chinois désormais connu dans le monde entier. Jeune, vif, souriant, tout enclin à nous expliquer son parcours et sa photographie. Et la conversation s’engage, avec l’aide d’une jeune traductrice, Annebelle Sablon (car oui, vous l’aurez deviné, je ne jacte pas un mot de la langue des mandarins). Quelques mots sur la genèse de sa série « Hiding in the city » qui lui vaut aujourd’hui une reconnaissance internationale, puis nous rentrons dans le cœur du sujet, sur le pourquoi de ces images où l’homme semble disparaître de son environnement. Il nous explique notamment sa volonté de dénoncer les travers de nos sociétés grâce à cette photographie qui s’efforce de rendre apparent ce qui tend à l’invisibilité. Quelques mots aussi sur la perception de ses images par le public. « Une grande partie du public chinois, nous confie-t-il, voit dans mes images un jeu dans lequel il s’agit de discerner la présence du sujet. Les Français, quant à eux, se soucient davantage du contenu des images, de leur signification profonde. Les Américains ne s’y intéressent que parce que je suis connu. » Bon, je me rengorge, merci pour ce compliment adressé aux compatriotes. En tout cas, l’homme est sympa et son statut (justifié) d’artiste international ne lui a pas tourné la tête. Il reste lucide, sûr de ses choix, de la direction à prendre, sans mépris aucun, sans ego surdimensionné. Malgré la barrière de la langue, et grâce à Annabelle, nous échangeons œillades complices et sourires entendus, bref, c’est un moment agréable, riche d’enseignements, à découvrir, bien entendu, dans le prochain Miroir de l’Art. Si vous passez par Paris, allez donc voir ses photographies à la galerie Paris-Beijing, dans le 3ème, l’exposition dure jusqu’au 9 mars.

 

Bookshelf-1.jpg 

 

Liu Bolin, Hiding in Paris, Bookshelf, 2011

Ó Liu Bolin / Courtesy Galerie Paris-Beijing

Commenter cet article

jacques duhamel 15/01/2013 08:43

belle rencontre et bel article ,a voir

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents