Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog de Miroir de l'Art

Le blog de Miroir de l'Art

Les coups de cœur, les coups de gueule, les belles rencontres de Ludovic Duhamel, Rédacteur en Chef du magazine papier Miroir de l'Art.


Quels sont les grands artistes d'aujourd'hui ?

Voici les différents avis recueillis par nos journalistes auprès de personnalités du monde de l'Art, à l'occasion d'un numéro spécial de Miroir de l'Art en 2011 :

 

Lucien RUIMY

artiste

organisateur de Puls’Art (Le Mans)

 

Quand on nous pose la question : quels sont les grands artistes aujourd’hui, on reste un peu sans voix tellement le choix est grand lui aussi.

Avant les développements des outils de communication, comme la télévision, internet… La reconnaissance des grands artistes était le fruit d’une très longue décantation. Avec l’extension de l’accès à la culture via tous ces instruments, la demande et l’offre d’art se sont développées à une grande échelle. Il y a des dizaines de milliers de très bons artistes de par le monde, des milliers d’excellents et des centaines de grands artistes.

Basquiat, Barcello, Combas ou Di Rosa ont été découverts à 20 ans.

J’ai eu l’occasion de côtoyer, en les invitant au Puls’Art du Mans quelques grands : Vélicovick, Arickx, Hadad, Fromanger, Giai Miniet, Zamora, Hermle, Ferrer, Franta, Andrea et bien d’autres qui m’excuseront de ne pas tous les citer.

J’aurais aimé rencontrer, montrer Lucian Freud, Miquel Barcello, Gérard Garouste…

Ce qui est génial au XXIe siècle, c’est que chacun peut avoir son Panthéon, il suffit d’ouvrir les yeux.

 

Noël CORET

président du Salon d’Automne

 

On les trouve dans diverses tranches d’âge... Difficile... Les «grands» ne le sont que pour ceux qui les désignent comme tels... Il ne saurait y avoir de grands ou de petits artistes, mais des bons ou des mauvais... Ceux qui jouissent de la publicité institutionnelle, dits «contemporains», ne sont ni «artistes» ni contemporains»....

De pâles ersatz de Marcel Duchamp, mais d’une vanité mercantile providentielle pour la financiarisation du marché de l’art... Quelques noms jetés comme ils me viennent d’artistes qui me touchent particulièrement : Omar El Nagdy (Egypte), Oksha (Egypte), Roger Somville (Belgique), Boldi (Hongrie), Danielle Le Bricquir, Jean-Bernard Pouchous, Gérard Titus Carmel, Bernardino Toppi, Lucian Freud, Pierre Eychart, Sylvie Koechlin...

 

Marc PETIT

artiste

 

Pour moi les grands artistes vivants aujourd’hui sont :

Miquel Barcelo, Lucian Freud,

Jean Rustin, Anselm Kiefer,

Pierre Alechinsky, Georg Baselitz,

Zao Wou ki

et Antony Tapiés.

 

Sylvie AUTEF

galerie Mouvances

Paris 4e

 

Voici les artistes que j’apprécie parmi nos artistes vivants :

L’école d’Etampes avec Philippe Lejeune, François Legrand et Christophe Debusschère.

A un niveau plus international de notoriété, pour les peintres : Antonio Segui, Cremonini, Truphémus, Claudio Bravo, Botero, Yuri Kuper, Matta (décédé en 2002).

Et pour les sculpteurs : Goudji, Yvan Theimer, Ipousteguy, Raymond Mason, Jeanclos ( décédé en 1997).

 

Il y en a d’autres bien sûr, mais ce sont les noms qui me sont venus le plus spontanément.

 

Samantha SELLEM

galerie Sellem

Paris 6e

 

Alors disons…, parce que la liste est courte, hélas : Anselm Kiefer, Zao Wou Ki, Pierre Soulages, Antoni Tapiès, Vladimir Vélickovic, Christian Boltanski, Maurizio Catalan, Lucien Freud, Jean Rustin, Jan Fabre, Yan Peih Ming… Et Dado disparu samedi… et quelques jeunes pleins de talent qui n’ont pas encore tout dit.

.Et Picasso ! Oui Picasso parce qu’il vit toujours, qu’il ne nous a jamais autant manqué !

Et Basquiat, et Poliakoff, et Chaissac et Dubuffet… !

Non, non, je ne suis pas réac… juste triste devant le vide culturel actuel, la dérive des institutions…

L’art est la culture doivent élever les hommes et non pas se mettre à leur portée ou les perdre dans un discours inaudible !

Et surtout….NON ! pas Koons, pas Murakami, pas Vaillant , pas Hirst…beurk beurk beurk !!!

 

Daniel DUCHOZE

galerie Duchoze

Rouen (76)

 

La question est bien trop complexe pour une réponse simple !

Il y à une pluralité de réponses.

Où nous situons-nous?

En Europe, en Asie, en Amérique?

Quel courant ?

Je me bornerai à la France. Tradition Peinture.

Je citerais Vélickovic, Garel, Philippe Le Bozec, Quentin Garel, Yves Crenn, Garouste, Cruz Diez, Zanotti...

Voilà j’arrête.

 

Alain BLONDEL

galerie Blondel

Paris 3e

 

Anthony Gormley et Anish Kapoor !

 

Bruno BERNARD

galerie Sens Intérieur

Port-Cogolin (83)

 

Jean Michel Basquiat pour l’ensemble de ses oeuvres et ... ses «tripes».

Jake & Dinos Chapman pour «Fucking Hell» (2008)... vision de «l’humanité».

Chen Yi Fei ... pour l’espoir, et les multiples talents de cet artiste.

 

Christian NOORBERGEN

journaliste et critique d’art

 

Ils n’appartiennent pas à la bulle illusoire du « financial art «, des grands noms omniprésents qui affectent et infectent la modernité. Dans 2 ou 3 décades, qu’en restera-t-il ?...

Les frontières de la création n’existent plus, mais là-haut je vois bien de grandes voix comme celles de Francesco Clemente, Miquel Barcelo, Cy Twombly, Zao-Wou-Ki, Baselitz ou Anselm Kiefer.

Plus proches, je pense aux évidences de Jean Rustin, de Velickovic, de Lydie Arickx, de Georges Bru, de Serge Labégorre, d’Alary, de Jean Roulland ou de Jean-Marie Poumeyrol. Et les découvertes, à bien voir, des presque jeunes que sont Patrick Loste, François Weil le sculpteur, Richard Laillier, Fabien Claude, Shaban Adam le Syrien ou Paul Rumsey l’Anglais. Et ceux qui débarquent, les très jeunes, comme Ruta, Cristine Guinamand ou Soren. Ils sont loin d’être les seuls.

J’ose des critères d’authenticité plastique et de troublante présence, chez ceux là qui me paraissent en puissance d’imposer leur univers plastique, loin des fragiles fabrications médiatisées.

 

Pascale VAILLANT-LOUFRANI

galerie du Cardo

Reims (51)

 

Je ne suis pas sûre que l’on puisse répondre à cette question. Il manque le recul du temps. J’ai des pulsions cependant vers certains artistes. Tout imprégné de ce qui s’est fait, l’artiste doit adjoindre son moi et de plus être dans l’air du temps en ce qui concerne les choix plastiques et en outre être en phase avec la société actuelle

 

Voici des noms qui concernent des artistes qui utilisent des supports «traditionnels», je ne me reconnais pas dans le concept.

 

Antony Gormley

Jaume Plensa

Ernesto Neto

Ousmane Sow

Frans Kraczberg

Xavier Veilhan

Chen Zen

Richard Long

Garouste

Cognée Philippe

Klasen

Velikovic, et surement plein d’autres, et j’espère un ou deux présentés dans la galerie (faut bien rêver).

 

Audrey BAZIN

galerie Vieille du Temple

Paris 4e

 

Jeppe Hein, Giuseppe Penone, Pierre Soulages, Alexandre Hollan, Louise Bourgeois, Gregory Crewdson, Claire Morgan, Cai Gua Qiang, Liliane Tomasco, Lucian Freud...

Il y en a beaucoup d’autres !

 

Anne Valérie PARIS-PICHON

For Art gallery

Lille (59)

 

Je n’ai pas de nom précis car il y a beaucoup trop d’artistes et beaucoup d’excellents artistes, il y a trop de techniques d’expression aussi...

Je dirais donc que les grands artistes sont pour moi ceux qui produisent une œuvre où l’on ressent une émotion forte et où s’exprime le talent dès la première seconde ; mais un talent intimement mêlé à une réflexion profonde (à l’effort aussi, au travail), au risque et à une grande créativité, sans pour autant que l’on aime ce que l’on voit. On doit y sentir l’implication profonde de l’artiste. En clair, un talent flagrant et interpellant, provocateur d’émoi, qu’il soit bon ou mauvais.

La dernière exposition que j’ai vue est celle de Gilbert et George à Bruxelles et c’est exactement l’impression que m’a provoqué leur travail. Pourtant je ne suis pas fan...mais c’est excellent.

Il faut que ce soit puissant. Au dessus du simple don. Rien n’est plus fascinant que d’être choquée (au sens propre du terme, le choc visuel, le choc émotionnel) par une oeuvre et le message ou l’expression qu’elle génère.

On sait tout de suite lorsque l’on est face à un “grand”, il se distingue très facilement des “bons” et même des “excellents”.

 

Bénédicte CHAULIAC

galerie Brissot

Paris 7e

 

J’étais il ya dix jours à Bruxelles et à Bruges, alors, que voulez-vous, je pense que oui, de Van Eycke à Dürer, en passant par Cranach pour la représentation de la femme exquise dont il a défini les canons de la beauté jusqu’à aujourd’hui, ce sont encore des génies d’aujourd’hui! L’art est intemporel par nature, il reflète la lumière hors du champ des Temps.

Enfin peut-être n’est-ce pas ce qu’il faut répondre au journal.

Au fond qu’est-ce qu’un grand artiste? : un génie pour Delacroix, « il faut parier sur le génie», celui dont la solitude et la liberté guident la quête de vérité sur la nature humaine.

Le génie de la Renaissance a été non seulement d’inventer la peinture à l’huile, mais surtout d’oser ouvrir la première fenêtre sur le monde extérieur.

Il n’y aurait pas eu d’abstraction sous toutes ses formes modernes sans ces maîtres du réalisme.

Il n’y aurait pas eu Picasso sans Dürer, pas de Soulages sans Kandinsky, pas de bleu Klein sans Giotto, pas de Jeff Koons sans Marcel Duchamp, pas de Murakami sans Arman, pas d’installations éphémères de Boltanski à Wei Wei osant l’interrogation sur le vide et le plein de nos civilisations, ses artifices comme ses douleurs profondes sans ces premiers courages de s’affranchir des dogmes pour penser l’humanité.

 

Anne-Marie PALLADE

galerie A-M et Roland Pallade

Lyon (69)

 

Dans le monde ? Cela me parait trop ouvert et pas très intéressant parce que nous sommes loin de connaître les grands artistes de chaque pays. De plus, il y a malheureusement de fortes chances que les artistes français soient disqualifiés par leur manque de notoriété sur le marché.

Vivant et travaillant en France ? C’est objectivement plus facile et aurait le mérite de mieux les faire connaître.

Combien ? 3, 5, 10, 25… ?

En me limitant à la deuxième hypothèse et par ordre alphabétique, je vous livre ma sélection :

Combas, Klasen, Monory, Raysse, Rancillac, Rebeyrolle, Rouan, Rustin, Seguy, Soulages, Velickovic.

 

Nicole BOTTET

artiste

 

Voici les artistes que j’aime.

Je ne peux pas dire si ce sont des grands, mais ils le sont pour moi !

Piero Pizzi Cannella, Alfred Hrdlicka (sculpteur, ses gravures sont superbes), Franta, De Palézieux,

David Hockney, Anselm Kiefer,

Barcelo (les«performances»!),

Alechinsky, Yuri Kuper,

Waske (dessin, gravure), Helmut Zobl (médailles), Zoran Music (s’il est encore « d’aujourd’hui »)…

 

Marc BOUTRAIS

artiste

 

Sans ordre de préférence précis :

Horst Janssen, John Currin, Antonio Lopez Garcia, Philippe Garel, Gerhard Richter, Marcus Harvey, Jean-Michel Basquiat, David Levine…

 

Michèle&Odile AITTOUARES

galerie Berthet-Aittouarès

Paris 6e

 

Voici quelques artistes dont les noms viennent à l’esprit : Miquel Barcelo,

Anselm Kiefer,

Etienne-Martin,

Robert Motherwell…

 

Marie VITOUX

galerie Vitoux

Paris 3e

 

Il me semble que l’intérêt se porte d’abord sur les œuvres qui font sens et qui sont celles des artistes encore vivants (Rustin, Christoforou, Ernest Pignon-Ernest, Serge Labégorre, Franta), ce qui n’empêche pas de les rattacher aux grands qui étaient leur référence (Bacon, Rebeyrolle, Cremonini, Maurice Rocher, Vermeersch).

 

Chantal MÉLANSON

galerie Chantal Mélanson

Annecy (74)

 

Pour moi les artistes qui me marquent sont Rotko, Rebeyrolle, Antonio Saura, Chillida, Bacon, Egon Schiele. Parmi les vivants : Tapiès, Barcello, Alechinsky , Ernest Pignon Ernest, Freud, Jean Rustin.

Quant au choix des artistes contemporains que je présente, ou je pense «destin», Jean Rustin (un des plus grands, il marquera l’histoire de la peinture), Kurt Mair (un dessinateur hors pair), ses dessins étaient très proches de Egon Schiele, la rencontre avec l’Italie a été déterminante dans l’évolution de son travail, Miguel Macaya (de la grande peinture), Francisco Sepulveda (artiste qui émerge, d’une grande puissance, à suivre !!). Il y a un grand retour au dessin, Ernest Pignon Ernest a apporté ce sens profond et cette proximité à l’œuvre, et un retour à la figuration moins expressionniste, plus profonde, plus immédiate. Comme Tapiès qui avait donné les moyens autres pour s’exprimer, une main levée, une matière immédiate, un artiste qui a influencé toute une génération de peintres, a suivi Barcelo, un des plus grands de sa génération. C’est tout à fait subjectif !

 

Henri SARLA

artiste

 

Quatre noms, sélectionnés parmi ceux dont j’ai pu voir le travail dans de bonnes conditions ;

Lucian Freud,

Gerhard Richter,

Luc Tuymans

et Anish Kapoor.

 

Florence WAGNER

galerie Derrière la Dune

Le Touquet (62)

 

La question n’est pas simple, tant elle interroge sur la nature même de l’art. Si on considère que l’art est une forme d’expression nous amenant à re considérer et à ré interroger notre réalité, une multitude d’artistes ont un talent certain pour nous faire entrevoir le monde sous un angle nouveau. De leur imagination naît une représentation figurative ou abstraite de notre société. De leur personnalité se dégage une vision intimiste des sujets qui les fascinent ou les préoccupent. De leur maîtrise technique doit ressortir un travail de la matière au service de leurs émotions. Un artiste devient un grand artiste dans la mesure où il interpelle le public, connaisseur ou non. Dans la mesure où son travail se vend. Dans la mesure où sa proposition artistique marque son temps, soit par son côté novateur, inattendu, surprenant, démesuré, soit par la force de sa mise en scène et de son expressivité, soit par la qualité de la réalisation... Des artistes comme Jeff Koons, Daniel Buren, Cristo, Georges Rousse, Housman Sow, Takashi Murakami, Christian Boltanski, Robert Combas, Philippe Cognée... font, entre autres, partie de ces artistes contemporains qui bousculent les idées reçues et font avancer notre société.

 

Christophe MEZIERES

édition Les intemporelles

 

Un « grand artiste » serait par définition celui que l’on place au dessus des autres.Bien sur, à chacun d’entre nous de les identifier selon sa sensibilité et la connaissance de leur existence.Mais aussi de façon objective en se détachant de l’élément financier !Le propos devient donc très vite personnel et je pense, ne peut être unanime.

Pour ma part, certains critères sont essentiels quelles que soient les techniques ou mediums mis en oeuvre.

La sincérité et la profondeur dans le propos.

La capacité à transmettre une émotion, nous interpeller.

La persévérance vécue comme une obstination à chercher, à tenter, à fouiller dans « la chose ».

Les plus doués d’entre eux seraient ceux qui parviennent à nous déplacer, nous faire « prendre la route » pour voir !

Ils ont la capacité à faire de singularité, notre pluralité.

 

Danielle CHESNAY

collectionneuse

 

En France, il y a beaucoup de créateurs valables, très valables, mais peut-être pas les tout grands... Ceux auxquels je pourrais penser sont déjà morts, ou presque... Je suis donc incapable de donner des noms, sauf celui de Pei pour l’architecture

 

Alain KLEINMANN

artiste

 

Même si ce jugement ne relève pas d’une originalité fracassante, il me semble que les deux grandes figures de la fin du XXème siècle en peinture sont Francis Bacon qui réinvente les possibilités figuratives sur toile et Antoni Tàpies qui établit une sorte de lexique des signes et des matières d’un nouveau vocabulaire abstrait.

Parmi mes contemporains je citerai trois peintres qui me bouleversent, chacun à sa manière, tout en avouant le côté partisan de mon choix puisque leurs démarches ont des liens communs avec mon travail. Tout d’abord deux amis avec lesquels nous avions fondé le «Groupe Mémoire», les peintres russes Yuri Kuper et Boris Zaborov, dont les matières picturales sont si raffinées, si sublimes et dont les préoccupations thématiques sont évidemment proches des miennes. Enfin Anselm Kieffer (avec lequel je partage les initiales) qui a su établir avec intelligence et brio une subtile diagonale entre la peinture, les installations, la sculpture, les objets, les matières, sans que rien jamais ne soit gratuit ou simplement décoratif, le tout servant un univers qui lui aussi résonne très fortement en moi.

Au-delà de ces premiers noms il me faudrait des heures pour parler des nombreuses démarches actuelles qui me semblent également chacune apporter une pierre significative à l’édifice de l’histoire de l’art contemporain.

 

Evelyne DEBEIRE

artiste

 

Pour moi le grand artiste d’aujourd’hui, bien qu’il soit décédé - mais il reste néanmoins contemporain - est Eugène Leroy.

 

Caroline VACHET

galerie Caroline Vachet

Lyon (69)

 

Difficile de répondre, mais

Xavier Veilhan, Marlène Dumas,

Pascal Monteil, Etienne Viard !

 

Gilles ALTIERI

Directeur Hôtel des Arts - Toulon

Voici une liste possible:

Sean Scully, Jannis Kounellis, Brice Marden, Imi Knoebel, Lawrence Carroll, Baselitz, Jose Pedro Croft, Didier Demozay, Marek Szczesny, Janos Ber, Helmuth Federle...

 

Françoise MALLINGER

galeriste - Crid’Art à Metz

En réponse à votre question concernant les grands artistes d’aujourd’hui :

Question délicate car tout dépend de quel point de vue on se place. Si l’on se place du côté des Institutions, il semble évident que la politique culturelle actuelle rejette le travail de la main des artistes au profit de l’objet, du concept, de l’éphémère, de l’idée du rien pour donner l’illusion du plus ! Si l’on se place du côté de Crid’Art, nous avons toujours privilégié des œuvres sincères d’artistes qui s’intéressent à leur art et non à la demande d’un marché stéréotypé, avec les artistes suivants : DE SAGAZAN Olivier, DEYME Colette, HERMLE Jörg, LAUTREDOU, MIRALLES Christophe, MOIRAS Jean, ROUX Chantal, SGAMMA Pierre.

 

Evelyne-Dorothée ALLEMAND

conservatrice en chef

MUBA Eugène Leroy - Tourcoing

Je vous réponds au moins avec un nom EUGENE LEROY.

 

Claudine LEGRAND

galerie Claudine Legrand

Paris 6e

C’est délicat et difficile de répondre, je vous donnerai juste deux noms d’artistes dont j’ai vu les expositions récentes et qui m’ont impressionné pour des raisons très différentes, il s’agit de PETER DOIG et LUCIAN FREUD... Mais il y en a bien d’autres...

 

Pour notre part, à la Rédaction de Miroir de l’Art, la liste est longue.

Côté peinture, je peux citer Vladimir Velickovic, Gottfried Salzmann, Lucian Freud, Chris Weppe, Boris Zaborov, Yuri Kuper, Alain Kleinmann, Yves Crenn, Anselm Kiefer, Norbert Nüssle, Zao-Wou-Ki...

Côté sculpture, les noms qui me viennent à l’esprit sont Marc Petit, Paul Day, Quentin Garel.

Côté photographie, Robert et Shana Parke Harrisson, Lucien Hervé, Bernard Plossu, Laurence Demaison...

 

LES NOMS LES PLUS CITES

Parmi les artistes les plus cités dans notre enquête figurent notamment :

Vladimir Velickovic, Jean Rustin, Miquel Barcelo, Lucian Freud, Zao-Wou-Ki, Anselm Kiefer, Pierre Alechinsky, Pierre Soulages, Rebeyrolle, Ernest Pignon-Ernest...

Bref, que du beau monde !!!

A SUIVRE !

 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents