18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 11:14

Le numéro 58 de Miroir de l'Art rend hommage aux artistes disparus ces dernières années.

On y retrouve ainsi Shafic Abboud, Jean-Louis Bertucelli, Marc Boutrais, Dado, Roger Decaux, Pascal de Lattre, Franck Duminil, Lucien Hervé, Georges Jeanclos, Lasdislas Kijno, Ben-Ami Koller, Jérôme Liebling, Stani Nitkowski, Maurice Rocher, Jean Rustin et Stepk.

A découvrir dès maintenant !

Miroir n°58 : un numéro Hommage(s)

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 10:40
Zoom sur Pierre RIBA

Sculpteur d’un matériau un peu particulier puisqu’il s’agit de carton, Pierre Riba, enchanteur des formes, est l’un des artistes incontournables de notre époque. Défendu depuis très longtemps par Gilles Naudin ou Roger Castang, il s’impose aujourd’hui par le biais d’une œuvre mariant tout à la fois poésie et mystère. Du carton surgit la ligne pure de sculptures libérées de toute anecdote, érigées comme des signes cabalistiques, des totems modernes. Bref, ne manquez pas sa dernière exposition, laquelle a lieu actuellement à la galerie Patrick Bartoli à Marseille (jusqu'au 9 novembre).

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 16:42

Jacques Bral, réalisateur notamment d’Extérieur Nuit, filme Noël Coret nous racontant la passionnante histoire du Salon d’Automne de sa création en 1903 à aujourd’hui.

L’intégralité de l’interview sera diffusée en continu lors du Salon d’Automne 2014 (16-19 octobre sur les Champs-Elysées).

Le lien de l’interview: https://www.youtube.com/watch?v=ZHqWcW60YoA&feature=youtu.be

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 16:22

Patrick Modiano a été récompensé par le prix Nobel de littérature « pour son art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l'Occupation »...

Et c'est une vraie bonne nouvelle car personne n'écrit comme lui sur le temps qui passe, la mémoire, l'oubli, et sur Paris... Anne Hidalgo, maire de la capitale", a souligné dans un communiqué reçu en cours de journée :

" Ecrivain de la mémoire, il explore au fil de ses romans pétris de grâce et de poésie, les thèmes de l’identité, de la disparition et du temps qui passe. Echappant aux modes et au formalisme, celui qui déclare "aimer dans l'écriture, la rêverie qui la précède" met une langue sensible et raffinée, au service d’une recherche authentique, qui à travers des personnages toujours en quête d’eux-mêmes, ne semble jamais pouvoir être assouvie ".

Et Il faut avoir lu bien entendu Rue des Boutiques obscures ou La Place de l'Etoile. Mais j'aime aussi l'un de ses derniers : L'herbe des nuits (octobre 2012).

Ecoutez donc un peu cette musique, les premières lignes de l'ouvrage :

"Pourtant je n'ai pas rêvé. Je me surprends parfois à dire cette phrase dans la rue, comme si j'entendais la voix d'un autre. Une voix blanche. des noms me reviennent à l'esprit, certains visages, certains détails. Plus personne avec qui en parler. Il doit bien se trouver deux ou trois témoins encore vivants. Mais ils ont sans doute tout oublié. Et puis, on finit par se demander s'il y a eu vraiment des témoins" (L'herbe des nuits, éditions Gallimard)

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:27

La huitième édition d’Art Up se déroule
du 12 au 15 février 2015 à Lil
le

En huit ans, Art Up a su s’imposer comme la principale foire d’art contemporain en France, en dehors de Paris. Cette foire dynamique ouverte à tous les publics et à toutes les tendances accueille chaque année 100 galeries et éditeurs et réunit 28 000 visiteurs.

Art Up, une foire qui présente toutes les formes d’expressions artistiques

Ce rendez-vous commercial et accessible à tous est plébiscité pour sa qualité, mais aussi pour la diversité des galeries, des artistes exposés et des expressions artistiques.

« Capter les visiteurs, qu’ils soient collectionneurs, acheteurs ou simples curieux ; former les publics ; faire cohabiter les différentes chapelles et les différentes personnalités de l’art actuel ; soutenir les nouvelles galeries et les jeunes talents : c’est cela notre credo et c’est cela qui nous permet de faire d’Art Up une fête incontournable de l’art » explique Didier Vesse, directeur de la foire.

Art Up, un événement à résonnance européenne ancré localement

Si Art Up est désormais la plus grande foire d’art contemporain en région, c’est qu’elle a su faire de son ancrage local un véritable atout. La foire s’inscrit ainsi dans un paysage culturel fort au Nord de l’Europe et développe des liens solides avec des galeries belges, néerlandaises et anglaises. Les galeries présentes sur l’événement confirment cet ancrage territorial : sur les 80 galeries déjà inscrites à fin septembre, 30% sont étrangères (parmi elles, une forte proportion de galeries belges) et 20% viennent du Nord de la France.

C’est également en hommage à cet héritage culturel local que le directeur de l’événement, Didier Vesse a décidé de mettre en lumière l’abstraction géométrique pour cette huitième édition.

« Ce mouvement artistique né dans la seconde moitié du vingtième siècle bénéficie d’une réelle popularité dans le Nord de l’Europe auprès des collectionneurs et des musées : c’est pourquoi nous tenions à la mettre à l’honneur cette année ! » précise ainsi Didier Vesse.

Art Up, une programmation basée sur la découverte

Pour la seconde année consécutive, Art Up propose l’exposition « REVELATION by Art Up ! » dont le concept est de réunir sur un espace commun une sélection de jeunes artistes proposés par les galeries participantes à la foire.

Sur un autre espace, trois galeries (GNG, Castang et la galerie Nicolet) se réunissent pour mettre en avant un artiste qu’ils défendent en commun : Bernard Langenstein, un photographe qui sublime les balles de foin emballées de plastique et transforme dans ses clichés ces éléments banals en véritables objets artistiques.

Enfin, la Print Art Fair, particulièrement plébiscitée par le public, permet la découverte des différentes techniques d’impression d’art (estampes, lithographie, livres d’artistes..) à travers les éditeurs et ateliers exposants.

Des conférences, temps forts, performances et soirées spéciales viendront compléter la programmation de cette 8e édition.

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 15:21
Un tableau d'Agathe Roger
Un tableau d'Agathe Roger

Créé le 31 octobre 1903 au Petit Palais, à l’initiative d’un groupe d’artistes – Bonnard, Rouault, Vallotton, Marquet, Matisse… – en révolte contre l’académisme ambiant, le Salon d’Automne a toujours conservé un double objectif : contribuer à la notoriété des jeunes artistes et faire découvrir les courants de l’art moderne et de l’art contemporain à un public populaire.

Affichant dès l’origine son éthique de Fraternité des Arts, le Salon d’Automne se singularise par sa pluridisciplinarité puisque se trouvent mélangés peintures, sculptures, photographies, dessins, gravures, arts appliqués et décoratifs (Ruhlmann,Vuitton…). Dès 1905 il annexe la musique (Debussy, Ravel…), mais également la mode (Christian Dior y fera défiler ses mannequins), et la poésie, brillamment représentée depuis 1907, d’Apollinaire à Bonnefoy, en passant par Aragon, Glissant, Siméon ou encore Oxmo Puccino.

Vitrine de la modernité de son temps – il fut le principal réceptacle de l’Ecole de Paris (Kisling, Soutine…), de tous les grands noms de l’Art Moderne (Picasso, Cézanne, Rodin, Dali…) et aujourd’hui d’Antonio Manfredi, il se tient annuellement à Paris. Après avoir été le locataire du Grand Palais durant tout le XXe siècle, il se déploie depuis trois ans sur les Champs Elysées, où il a accueilli plus de 30 000 visiteurs en 2013.

Le magazine Miroir de l’Art est une nouvelle fois partenaire du Salon d’Automne.

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 15:16
Prévarication, huile sur toile, 150 x 150 cm, 2014
Prévarication, huile sur toile, 150 x 150 cm, 2014

Il y a dans la figuration actuelle une frilosité qui souvent m’exaspère. Trop de peintres déclinent à l’envi un même visage, un même paysage, sans jamais oser en sortir, sans jamais imaginer une autre voie, de peur peut-être d’y perdre leur latin de cuisine, de se trouver face à de nouvelles impasses. Julien Spianti, comme quelques autres, échappe fort heureusement à cette uniformité contemporaine, ne cessant de renouveler sa figuration, en un mot, de prendre des risques. Et le jeune artiste ayant du talent, le résultat est toujours à la hauteur de mes attentes. Sans doute, d’ailleurs, n’a-ton pas encore pris la mesure des qualités de ce peintre atypique, découvert voici quelques années par Marie Vitoux. Je le considère personnellement comme l’un des dix grands espoirs de sa génération.

Sa figuration se caractérise d’abord par l’apposition de plusieurs scènes qui se chevauchent et s’imbriquent. L’humain en est le principal pôle d’attraction. Sur la toile s’agence une structure mentale complexe visant à « cerner » un sujet. Ainsi, dans sa toute nouvelle série, le peintre nous projette au cœur de musées dont les visiteurs semblent vivre, dans un même temps, deux présents différents. Sous les tableaux de maîtres, une autre scène s’insère dans la composition, comme issue de l’imaginaire exacerbé des visiteurs. Une peinture qui, dès lors, ouvre maintes perspectives et plusieurs grilles de lecture possibles.

Galerie Fred Lanzenberg

Bruxelles (Belgique)

Exposition jusqu’au 25 octobre 2014

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 14:57
Le Prix Miroir de l’Art 2014 décerné à Jörg HERMLE

Après Lionel Tonda en 2012, Anne Bothuon en 2013, le lauréat du Prix du magazine Miroir de l’Art a été décerné ce samedi à Jörg Hermle, figure de proue de la peinture contemporaine.

Jörg Hermle est né en 1936 à Berlin (Allemagne). Réfugié dans le Odenwald il fait entre 1951 et 1956 un apprentissage de menuiserie et un autre de peinture en bâtiment et lettrages. Entre 1956 et 1961 il est étudiant dans une école des Arts Graphiques à Darmstadt, et à l’école des Beaux Arts à Berlin. En 1961 il s’installe à Paris et travaille pendant vingt-huit ans dans une agence de publicité, comme directeur artistique et directeur de création. En 1979, 1980 et 1981, Hermle enseigne les techniques de la peinture ancienne à la Sorbonne, puis dans son atelier. Fin 1989 il adopte le statut d’artiste peintre indépendant. De 1977 à 2013 le peintre réalise prés de quatre-vingt expositions individuelles et autant d’expositions de groupe, et il participe à des salons et des manifestations culturelles à Paris, en Province et à l’étranger. Jörg Hermle est représenté dans les Collections du Fnac-Paris, du Frac-Aquitaine, du Musée d’Art Contemporain de Strasbourg, de la Ville du Mans, de la Fundation Rali en Uruguay et dans de très nombreuses collections privées.

« La peinture de Jörg Hermle n’a pas le goût des bonbons acidulés, des douceurs chocolatées et autres sucreries, mieux vaut avoir l’estomac solide pour s’en tailler une tranche, cette peinture en vérité se déguste loin des rires et des insouciances. Elle n’a pas vocation à singer le bouquet de fleurs ou le paysage bucolique, à vous en faire accroire sur la vie et ses petits bonheurs, non, cette peinture vous immerge en un monde troublant, une société au cœur de laquelle les êtres semblent accablés, atones, vaguement inquiets, et surtout sans aucun pouvoir contre le cours des choses et du temps qui les immobilise en de molles postures. Rien de standardisé dans cette peinture qui vous balance quelques vérités tout en s’acharnant à être plastiquement irréprochable » (Ludovic Duhamel in Miroir de l’Art).

Jörg HERMLE est notamment représenté par les galeries d’art suivantes : Galerie Art 4 à Caen (14), Galerie Claudine Legrand, Paris 6e, Le Clos des Cimaises, St Georges du Bois (17), Galerie Le Garage, Nantes (44), Galerie Artrial, Perpignan (66), Crid'Art à Metz (57).

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 16:58
Découvrez l'atelier de Lydie Arickx

Son œuvre sera mise à l’honneur à la galerie Egrégore (47) à partir du 9 novembre prochain. Elle sera également dans la lumière à Roubaix en mars 2015 (4 lieux d’exposition dont La Piscine). Et puis, un peu plus tard dans l’année, à la galerie Capazza, à Nançay (18). Lydie Arickx est sur tous les fronts. Pointée en 4ème position des peintres préférés de nos lecteurs dans le n°55 de Miroir de l’Art, elle est désormais reconnue comme la grande artiste de notre époque. Nous l’avons rencontré dans son atelier, près d’Hossegor. Les images de son atelier sont dans le supplément « abonnés » de notre dernier numéro (n°57).

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 17:14

Après Lionel Tonda en 2012, Anne Bothuon en 2013, quel sera le lauréat du prix Miroir de l’Art cette année ? Réponse samedi soir à l’occasion du vernissage d’ArtCité, l’événement artistique initié par Gregor Podgorski à Fontenay sous Bois (94).

Le Prix Miroir de l’Art vise à donner davantage de visibilité au travail d’un artiste contemporain. Notamment par l’entremise d’une communication axée vers le grand public. Il s’agit ni plus ni moins de mettre en avant les « grands » de notre époque.

Les deux prix précédents ont été remis à des sculpteurs, mais, petit scoop, le Prix Miroir de l’Art 2014 sera remis à un peintre.

5 lieux d'exposition pour ArtCité

  • Hall de l'hôtel de ville et esplanade Louis-BayeurteOuvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h30 à 17 h30
    Samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
    Présence d'artistes les samedis de 14 h à 18 h
    4, esplanade Louis-Bayeurte - 94120 Fontenay-sous-Bois
    Tél. : 01 49 74 74 74

  • Maison du citoyen et de la vie associativeDu lundi au vendredi de 9 h à 21 h,
    le samedi de 9 h30 à 18 h30
    16, rue du R-P-Lucien-Aubry - 94120 Fontenay-sous-Bois
    Tél. : 01 49 74 76 90

  • Halle RoublotMardi, mercredi, jeudi et samedi de 14 h à 19 h vendredi de 16 h à 21 h
    95, rue Roublot - 94120 Fontenay-sous-Bois
    Tél. : 06 01 03 37 24

  • L’Espace Christiane PeugeotDu lundi au samedi de 14 h à 19 h
    62 avenue de la Grande Armée - 75017 Paris
    Tél. : 01 45 74 32 53

  • L’ArrivageDu mardi au dimanche de 14 h à 18 h
    6 rue Larivey - 10000 Troyes
    Tél. : 06 48 91 56 74

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Miroir de l'Art
  • Le blog de Miroir de l'Art
  • : MIROIR DE L'ART : LE MEILLEUR DE L'ART D'AUJOURD'HUI !
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog