10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 17:25

Retour sur l'enquête menée au mois de mai et juin pour notre numéro 55.

La question posée était la suivante : Quels sont les 10 grands peintres vivants de notre époque ?

Voici les 50 peintres les plus cités par nos lecteurs :

 

1 - Anselm KIEFER

2 - Vladimir VELICKOVIC

3- Miquel BARCELO

4 - Lydie ARICKX

5 - Gerhard RICHTER

6 - Pierre SOULAGES

7 - Gérard GAROUSTE

8 - Pierre ALECHINSKY

9 - Georg BASELITZ

10 - Peter DOIG

11 - David Hockney

12 - Jörg Hermle

13 - Philippe Cognée

14 - Franta

15 - Ronan Barrot

16 - Yan Pei Ming

17 - Serge Labégorre

18 - Luc Tuymans

19 - Robert Combas

20 - Philippe Garel

21 - Jenny Saville

22 - Michael Borremans

23 - Per Kirkeby

24 - Marlène Dumas

25 - Antonio Segui

26 - Francisco Sepulveda

27 - Roland Devolder

28 - François Bard

29 - Fred Deux

30 - Fabienne Verdier

31 - Emmanuelle Renard

32 - Patrick Loste

33 - Sabhan Adam

34 - Alex Kanevsky

35 - Christophe Miralles

36 - Jonas Burgert

37 - Neo Rauch

38 - Jacques Truphémus

39 - Zhang Xiaogang

40 - Miguel Macaya

41 - Max Neumann

42 - Abraham Hadad

43 - Antoine Correia

44 - Odd Nerdrum

45 - Marc Desgrandchamps

46 - Jean-Pierre Ruel

47 - Giorgios Rorris

48 - Sam Szafran

49 - Pat Andrea

50 - Marc Ronet

 

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 17:07

CouvMiroir55-BD-copy-copie-1.jpg CouvMiroir56-BD11-copy.jpg CouvMiroir57-BD11-copy.jpg Actuellement en diffusion, le numéro 57 avec une sculpture de Marc Perez en couverture !

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 15:39

Paris 11e :

Eric Roux-Fontaine

CouvMiroir54-BD2-copy.jpg

En couverture de notre numéro du mois de mai, les peintures d’Eric Roux-Fontaine. A l’instar du conteur, le peintre nous emporte ici dans un univers de rêves et de fantaisies, plus tangible en vérité, plus attirant, plus séduisant que celui, trop réel, qui nous fait croire que les éléphants ne vivent pas sur la Lune, que ni les lièvres ni personne d’autre ne s’y ébattent sans souci d’autrui.

Du 15 mai au 24 juin 2014

 

Marseille (13) :

Evelyne Galinski

IMG_6466-bis.jpg

Etrange pouvoir. A peine rencontrée, la sculpture d’Evelyne Galinski vous invite au silence et à une forme de recueillement.

Du 13 mai au 14 juin 2014

 

Lille (59) :

Martin Hollebecq

hollebecq-d--part-imminentbis.jpg

Pureté des lignes. Equilibre des tensions. On devine des rifts, des cratères, des étendues lunaires, des terres arides et craquelées, des sillons, des ravines, des champs de lave. On voit la pierre bleue de Soignies ondoyer et vibrer d’une poésie légère, joyeuse, éternelle.

Jusqu’au 7 juin 2014

 

Rouen (76) :

Philippe Garel

DSC_0247-bis.jpg

Philippe Garel est selon moi le plus grand peintre français actuel. Il suffit pour se convaincre de son immense talent de se confronter à ses tableaux, et notamment ses pastels.

Du 16 mai au 16 juin 2014

 

 

Coustellet (84) :

Nathalie Deshairs – Pierre Riba

La-Divine-bis.jpg

Une visite s’impose ! Il faut voir absolument les grands formats de Nathalie Deshairs et les sculptures récentes de Pierre Riba. Un grand moment !

Jusqu’au 9 juin 2014

 

Montreuil (93) :

Muriel Patarroni


Les dessins au fusain de Muriel Patarroni évoquent ce voyage et ces points de vue successifs aperçus depuis la voiture qui file à plus de cent kilomètres à l’heure, fugitifs éclats d’un monde que l’on sait plus vaste mais qui se concentre en quelques séquences singulières.

 

Exposition au 60 rue Danton les 15 et 16 mai 2014.

 

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 17:11

CouvMiroir53-BD11-copy.jpg

 

Le numéro 53 avec Jacques Harbelot en couverture.

Avec également Coskun, Guy Ferrer, Sophie Rocco, Philippe Kohn ou encore Sabhan Adam.

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 17:10

CouvMiroir52-BD1-copy.jpg

Un numéro exceptionnel sur le dessin contemporain !

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 17:01

CouvMiroir51-BD11-copy.jpg 

Le numéro du mois de février avec Ernest Pignon-Ernest en couverture !

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 10:24

 

Voici l'interview de Lucien Ruimy, organisateur de Puls'Art au Mans, par Lm tv Sarthe, à propos du numéro 50 de Miroir de l'Art :

http://www.youtube.com/watch?v=9S56aTD9wek


Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 10:56

Botray1-copie-1.gif

 

Il va nous manquer Marc. Parce qu’il était sympathique, drôle, vrai. Parce qu’il était un jeune peintre de grand talent. Me » revient évidemment en mémoire sa dernière à la galerie Deprez-Bellorget rue de Seine il y a un peu plus d’un an, juste avant que celle-ci ne ferme définitivement ses portes. Des fleurs. Des pensées principalement. Voici ce qu’il m’écrivait sur ce travail pour le moins surprenant, et très, pardonnez-moi l’expression, « casse-gueule » : « Une, puis deux, puis trois... Des pensées que l'on trouve dans les parterres communaux. Tout le monde les voit, mais personne ne les regarde. Un hiver, sans doute un dimanche, j'ai vu des pensées esseulées : Un modeste sujet de peinture, avec un risque de ringardise comme j'aime. J'ai peint une pensée comme un portrait, puis deux, puis trois... Je me suis laissé séduire par le sujet, les fleurs sont devenues de plus en plus grandes et nombreuses jusqu'à saturer la surface du tableau. L’idée, le défi, est aussi de proposer à chaque fois un tableau différent avec pourtant un même sujet ». Marc ne se laissait pas influencer, il suivait son propre cheminement. Le propre de l’authentique artiste, voyez-vous. J’ai aussi retrouvé quelques lignes écrites à l’occasion de Normandie Impressionniste en 2010 qui témoignent de ses convictions, de son attachement à la vraie peinture : « C’est étrange les sentiments que me fait naître le mot impressionnisme. Ces peintres qui « peignent par milliers de petites touches pour capter la lumière ». Superbe tâche ! Adolescent, j’ai rêvé les mots « révolutionnaire » et « nouveauté » qui étaient associés à ce mouvement. Là était la vertu ! Je ne savais pas encore que la révolution était devenue institution. Pas nouveau, mais ces peintures « si belles, si vraies, si gaies » ont laissé naître une idée désagréable du rôle de la peinture: Qu’une ombrelle fait l’impressionnisme, que l’image est la peinture. L’impressionnisme a aussi su s’imposer chez beaucoup trop de gens comme une forme aboutie et définitive de la peinture. Ce mouvement, de révolutionnaire à consensuel, est devenu insipide et transparent. Une espèce de parangon de la boîte à chocolat. Je suis comme la majorité des gens sensible à la beauté d’un paysage. Comme peintre, je cède avec plaisir d’en peindre, mais il m’est nécessaire d’y associer un élément perturbateur (palettes, gammes Brunner, ou lettres pâtes). Toutefois, actuellement, je ne peux m’empêcher de considérer et de regarder avec respect la savante peinture de William Bouguereau ou de Léon Bonnat. Alors, VIVE LES POMPIERS ! ». Voilà, il était ainsi Marc, un type qui avait des choses, à dire, à peindre. Comme on dit sur les réseaux sociaux, R.I.P.l va nous manquer Marc. Parce qu’il était sympathique, drôle, vrai. Parce qu’il était un jeune peintre de grand talent. Me » revient évidemment en mémoire sa dernière à la galerie Deprez-Bellorget rue de Seine il y a un peu plus d’un an, juste avant que celle-ci ne ferme définitivement ses portes. Des fleurs. Des pensées principalement. Voici ce qu’il m’écrivait sur ce travail pour le moins surprenant, et très, pardonnez-moi l’expression, « casse-gueule » : « Une, puis deux, puis trois... Des pensées que l'on trouve dans les parterres communaux. Tout le monde les voit, mais personne ne les regarde. Un hiver, sans doute un dimanche, j'ai vu des pensées esseulées : Un modeste sujet de peinture, avec un risque de ringardise comme j'aime. J'ai peint une pensée comme un portrait, puis deux, puis trois... Je me suis laissé séduire par le sujet, les fleurs sont devenues de plus en plus grandes et nombreuses jusqu'à saturer la surface du tableau. L’idée, le défi, est aussi de proposer à chaque fois un tableau différent avec pourtant un même sujet ». Marc ne se laissait pas influencer, il suivait son propre cheminement. Le propre de l’authentique artiste, voyez-vous. J’ai aussi retrouvé quelques lignes écrites à l’occasion de Normandie Impressionniste en 2010 qui témoignent de ses convictions, de son attachement à la vraie peinture : « C’est étrange les sentiments que me fait naître le mot impressionnisme. Ces peintres qui « peignent par milliers de petites touches pour capter la lumière ». Superbe tâche ! Adolescent, j’ai rêvé les mots « révolutionnaire » et « nouveauté » qui étaient associés à ce mouvement. Là était la vertu ! Je ne savais pas encore que la révolution était devenue institution. Pas nouveau, mais ces peintures « si belles, si vraies, si gaies » ont laissé naître une idée désagréable du rôle de la peinture: Qu’une ombrelle fait l’impressionnisme, que l’image est la peinture. L’impressionnisme a aussi su s’imposer chez beaucoup trop de gens comme une forme aboutie et définitive de la peinture. Ce mouvement, de révolutionnaire à consensuel, est devenu insipide et transparent. Une espèce de parangon de la boîte à chocolat. Je suis comme la majorité des gens sensible à la beauté d’un paysage. Comme peintre, je cède avec plaisir d’en peindre, mais il m’est nécessaire d’y associer un élément perturbateur (palettes, gammes Brunner, ou lettres pâtes). Toutefois, actuellement, je ne peux m’empêcher de considérer et de regarder avec respect la savante peinture de William Bouguereau ou de Léon Bonnat. Alors, VIVE LES POMPIERS ! ». Voilà, il était ainsi Marc, un type qui avait des choses, à dire, à peindre. Comme on dit sur les réseaux sociaux, R.I.P.

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 15:37

Découvrez l'interview de Ludovic Duhamel, directeur de publication du magazine Miroir de l'Art sur le site www.lapressegratuite.com

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 15:48

Notre partenaire, le site aralya.fr, publie chaque mois une "Brève".

A lire et à relire !

 

Voilà le lien du numéro 11 de la Brèv’aralya www.aralya.fr/book/brevaralya-no11.

Partager cet article

Published by Miroir de l'Art
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Miroir de l'Art
  • Le blog de Miroir de l'Art
  • : MIROIR DE L'ART : LE MEILLEUR DE L'ART D'AUJOURD'HUI !
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog